Partenaires

CNRS
Logo Paris 1 Logo Paris 4

Rechercher

sur ce site

sur web cnrs

Nos coordonnées

à partir du 20 mars 2017

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

UMR SIRICE

Bureau F 628

17 rue de la Sorbonne

75231 Paris cedex 05

mail : sirice@univ-paris1.fr


Accueil du site ::  Publications ::  Les Cahiers Sirice ::  Cahiers n° 3

Cahiers n° 3

Actes de la journée d’études du 3 octobre 2008 Université Paris-I Panthéon-Sorbonne

Introduction

« Laurence BADEL Entre les mouvements de réforme amorcés par l’État et les impulsions données par la société, les diplomaties, conçues « comme un ensemble d’acteurs et de méthodes qui tout à la fois sert et façonne l’expression d’une politique étrangère donnée » sont soumises comme jamais à des renouvellements multiples. Certes, le XXe siècle a connu des tentatives de modification de la composition des corps diplomatiques, les administrations ont oscillé entre une (...) » Lire la suite.

Gérer l’élargissement à l’est de l’Europe : les premières années du Know How Fund (1989-1992)

« Keith HAMILTON* L’implication croissante des ministères des Affaires étrangères dans la gestion de politiques destinées expressément à traiter les problèmes des sociétés en transition est un des traits caractéristiques de la diplomatie contemporaine. On reconnaît désormais la nécessité de prendre en compte, d’assister et parfois de contenir les évolutions des États, afin d’éviter tout risque de déstabilisation des relations internationales. Ce fut particulièrement le cas (...) » Lire la suite.

Les acteurs privés dans la diplomatie

« Guy CARRON DE LA CARRIÈRE Sont apparus récemment dans la vie internationale, domaine réservé jusqu’alors aux personnages officiels mandatés par des gouvernements ou par des organisations internationales publiques, des intervenants privés qui y mettent de la couleur, de la diversité, du transnational, des convictions, parfois de l’agitation ou du désordre : ONG, mouvements divers, médias etc. Leur intrusion dans la vie internationale fait l’objet d’interrogations : (...) » Lire la suite.

Le Louvre-Abou Dabi, une réponse française à la mondialisation ? Un aperçu

« Laurence des CARS L’ouverture d’un musée du Louvre à Abou Dabi s’inscrit dans un contexte diplomatique très particulier de redéfinition de la présence française dans le Golfe. À ce titre, la mobilisation initiale de l’Élysée et du Quai d’Orsay aux côtés du ministère de la Culture ne peut étonner. En même temps, elle s’inscrit aussi dans le contexte de la mondialisation de l’art contemporain et du marché de l’art et de (...) » Lire la suite.

De l’Académie de Torcy à l’Institut diplomatique : pourquoi et comment enseigner la négociation aux diplomates ?

« Aurélien COLSON Fernand Braudel plaidait pour l’abaissement des droits de douane entre les différentes disciplines. Cette démarche semble particulièrement adaptée à l’étude de la diplomatie, pour laquelle l’histoire, la science politique, la sociologie des organisations, notamment, se conjuguent avec profit. Cet abaissement des droits de douane s’avère aussi profitable entre universitaires et praticiens. La négociation s’apprend peut-être, mais (...) » Lire la suite.

Les enjeux actuels de l’évolution des métiers de la diplomatie

« Marc LORIOL Dans le cadre de la LOLF (Loi organique relative aux lois de finances), de la RGPP (Révision générale des politiques publiques) ou de la modernisation de l’État, tout un ensemble de mesures visent à rationaliser, voire à réduire, l’action de l’État à l’étranger et à optimiser le travail des diplomates. Dans le même temps, certains auteurs vont parfois jusqu’à écrire qu’avec la forte croissance des rencontres entre responsables politiques de (...) » Lire la suite.

Diplomatie et entreprises en France au xxe siècle

« Laurence Badel Depuis une bonne dizaine d’années, les ministres des Affaires étrangères et quelques grands ambassadeurs manifestent publiquement tout l’intérêt qu’ils portent à l’expansion internationale des entreprises françaises et à leur réussite à l’étranger, en particulier dans les pays émergents. Fortement marqué par ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères Hubert Védrine, le livre du journaliste Albert du Roy, paru durant la cohabitation (...) » Lire la suite.

Compte rendu des débats de la matinée

« B. Badie — Je voudrais lancer la discussion en partant de la définition des mots et des concepts. La diplomatie se donne pour objectif de répondre à tout problème lié à la séparation entre espaces de souveraineté. Il s’agit là d’une définition classique relevant d’une logique mécanique de juxtaposition, fondée sur la territorialité, tout le défi consistant alors à gérer les rapports entre les unités constitutives. Cette définition de la diplomatie n’a désormais (...) » Lire la suite.

Compte rendu des débats de l’après-midi

« L. Warlouzet — Il faudrait souligner l’impact de la construction européenne sur l’exercice diplomatique avec notamment la création d’un Service diplomatique commun. A. Colson — S’il s’agit de diplomates nouvellement entrés, ils sont encore imprégnés de culture nationale, dans le cas de diplomates ayant passé dix à quinze ans au sein de la Commission, ils sont en effet régis par une culture commune. P. Grosser — Il ne faut pas se faire trop (...) » Lire la suite.

Conclusions

« Stanislas JEANNESSON Peut-être serait-il judicieux, pour clore les actes d’une journée d’études consacrée aux diplomaties en renouvellement, de revenir sur un acteur auquel on pense tout naturellement lorsqu’il s’agit de politique extérieure, nous voulons parler des ministères des Affaires étrangères. La mission traditionnelle de ces administrations est triple : renseigner, c’est-à-dire fournir au décideur une information continue, analysée et immédiatement (...) » Lire la suite.

Liste de diffusion

À noter

Assemblée générale UMR SIRICE 2017

AG UMR SIRICE s’est tenue le Jeudi 19 Janvier 2017 de 10h à 12h30 Maison de la (...)

Séminaire SIRICE 2016-2017

Depuis le 15 septembre 2015, le nom de l’UMR Irice évolue en UMR SIRICE (Sorbonne-IRICE) (...)